L’homme qui prend le temps

evgenia arbugaeva

Les photographies d’Evgenia Arbugaeva constituent un document poétique sur un météorologue qui vit seul depuis treize ans dans une station de la toundra sibérienne.

Après avoir visité vingt-deux stations météorologiques dispersées dans l’Arctique, en Russie, Evgenia Arbugaeva a choisi de visu le personnage principal de sa nouvelle série, Weather Man (1). Son nom : Slava Korotkiy. Il vit seul depuis treize ans dans la station Hodovarikha, embossée sur une minuscule péninsule, à deux kilomètres de la mer de Barents et qui fut, avant les années 30, une base militaire. Pourquoi lui ? «Il est l’incarnation des héros de l’ex-Union soviétique, répond la photographe russe, qui vient de fêter ses 30 ans. Ces astronautes ou ces explorateurs polaires qui enflammaient de leurs aventures les livres pour enfants. Dès que je l’ai vu, avec ses yeux bleus, j’ai su que c’était lui. Il est juste là, tout à fait dans le présent, il accomplit sa mission à son rythme, il ne désire pas plus que ce qu’il a déjà.»

Continue reading

Rineke Dijkstra, le geste au plus juste

rineke dijkstra

La photographe néerlandaise expose à Paris deux vidéos sur des adolescentes en quête de perfection.

En deux vidéos réalisées l’an passé en Russie, The Gymschool, St Petersburg et Marianna (The Fairy Doll), Rineke Dijkstra, 55 ans, poursuit sa réflexion sur le temps de l’adolescence. Il ne s’agit pas, pour cet artiste néerlandaise, de documenter le réel, mais de l’interroger, comme si elle démontait le mécanisme d’une horloge à seule fin d’en brouiller la régularité.

Continue reading