David Armstrong, so long

david armstrong

Mardi 9 mars 2004, à Paris, à l’Alcazar. David Armstrong a une exposition tout près, à la galerie Kamel Mennour. Son titre : Flâneur in Heat. Il est très heureux de ce solo show, et d’être à Paris, la ville d’Eugène Atget, l’un de ses photographes préférés.

Sourire magnifique. Il a ce regard d’enfant confiant qu’il a toujours eu. Et, au plafond, ces jeux de lumière, du vert, du rouge, du hasard. Couleurs de tristesse aujourd’hui, où l’on apprend que David Armstrong est mort samedi 25 octobre à Los Angeles, dans la nuit. Il avait 60 ans. Avec Nan Goldin, il avait publié A Double Life, en 1994. Plus tard, il s’était pris de passion pour les paysages. Sans jamais oublier les beaux garçons. « Ce qui relie les paysages et les portraits, c’est la mélancolie et le désir inassouvi. »

© Photo Brigitte Ollier