Montréal, en rêve dès potron-minet

Julien Coquentin Montréal et son "flux constant".

Le photographe Julien Coquentin signe un journal intime empreint de poésie sur la métropole québécoise.

Pour son premier livre, Julien Coquentin, né le 16 novembre 1976 à Rodez, a choisi le titre d’un tableau d’Edward Hopper, Tôt un dimanche matin. Lequel pourrait résumer son approche de Montréal, qu’il a photographié le matin – mais pas toujours le dimanche – et parfois du trottoir d’en face, comme sur la toile du peintre américain. «C’est une situation assez privilégiée, précise Julien Coquentin, qui permet de s’arrêter et d’être d’abord spectateur. De plus, le trottoir est une ligne horizontale idéale.»

Continuer la lecture de « Montréal, en rêve dès potron-minet »

Gordon Parks ghetto et gotha

Deux livres complètent la première rétrospective en France consacrée au grand reporter afro-américain.

Né le 30 novembre 1912 à Fort Scott, Kansas, et mort le 7 mars 2006 à New York, Gordon Parks est un géant. Le voici enfin accueilli comme il se doit en France, avec une rétrospective aux Rencontres d’Arles (lire ci-contre), encore visitable pendant un mois, et deux livres à prix raisonnables édités par Actes Sud. Un début prometteur pour cet autodidacte qui s’exprima aussi bien en images qu’en mots, photographies, films et poèmes, sans compter la musique – il jouait du piano, composait – et les multiples articles qui accompagnèrent ses grands reportages pour Life, ainsi l’un des plus fameux, celui sur Muhammad Ali, en 1966.

Continuer la lecture de « Gordon Parks ghetto et gotha »